Sète : l’économie avant l’humain ?

Sète population âgée

L’école Colbert ferme.
L’école Buisson perd un enseignant. Sète manque d’élèves.

La ville ne compte plus assez de familles avec enfants.
Avec une population en baisse (43300 sétois), les + 75 ans sont plus nombreux que les – 15 ans, et seuls 18.000 habitants ont – 45 ans !
La ville vieillit à grande vitesse, comme le résume l’infographie ci-dessous :

sète population âge

 

Le Tout Tourisme  et la spéculation immobilière privilégient les arrivants aisés, souvent retraités, et des logements dédiés aux estivants.
33% des sétois de – 40 ans sont sous le seuil de pauvreté. Sans accès aux logements et sans emplois durables, ils fuient la ville.

Le projet de l’entrée EST est décisif. Il mobilise les dernières réserves foncières.
La mairie prétend “rééquilibrer” la ville avec 1.800 logements dans un premier temps.
Est-ce bien sûr ? Si 25% sont dédiés aux logements sociaux, le reste attirera de nouveaux retraités aisés et sans enfants.

Où seront l’équilibre et l’utilité de ces immeubles ?
Ce projet dédié aux familles manque d’écoles, d’équipements sportifs, de parcs. Pire, les 2 piscines, les lycées, les stades, les tennis, le skatepark, la plage, sont situés 3 à 6 km plus loin.

D’où risque majeur : le centre-ville asphyxié par les voitures et 3 futurs parkings neufs, sur-engorgé par 2000 nouveaux véhicules, permettra-t-il le transit des nouveaux arrivants ? Des anciens ? Sans pistes cyclables, ni voies réservées aux bus, ni projet de mobilité structuré depuis 18 ans ?

Il est urgent de repenser Sète pour les habitants, et non pour l’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.