Un nouvel espace vert en cours de destruction à Sète ?

destruction jardin rue marceau sète

L’association « Les jardins du 2 » nous a alerté sur une destruction en cours à Sète.
Il s’agit d’un immeuble ancien présentant un intérêt architectural, et du jardin attenant qui est lui un poumon vert pour le quartier.

Nous avons choisi de laisser la parole à Martine Escassut, représentante de cette association, qui explique dans le texte ci-après les détails de cette opération immobilière.
Et nous invitons les sétoises et sétois à participer à la pétition en cours.

Un nouveau projet de construction immobilière à Sète sur un espace vert situé 2 rue Marceau.

Ce jardin arboré (arbres de Judée et acacias) est attenant à un bâtiment bien connu des Sétois, qui appartenait à l’institution St Joseph.
L’ensemble était destiné à diverses activités éducatives et de loisirs pour la jeunesse.

Il fait l’objet d’un projet immobilier de l’OPHLM qui prévoit, sur cette parcelle de 683 m 2 , deux bâtiments de 10 logements chacun.

Aucune demande de permis de construire n’a encore été déposée au service de l’urbanisme, mais le moment venu, l’ABF (Architecte des Bâtiments de France) sera amenée à donner son avis quant au caractère patrimonial remarquable du bâtiment existant et du jardin attenant.

Nous sommes là en présence de deux intérêts contradictoires : le besoin de logements sociaux d’une part et la nécessité de préserver l’environnement naturel et architectural d’autre part.
La municipalité de Sète s’est engagée sur le programme national « Action cœur de ville » et pour la « sobriété foncière ». En effet, la transition écologique impose de stopper l’artificialisation des sols, la suppression des espaces verts en ville étant préjudiciable tant à la biodiversité qu’à la santé des habitants.

Destruction d’un jardin : pourquoi ?

Dépollution de l’air, rafraîchissement en période estivale, contact apaisant avec les arbres et la nature, biodiversité, voilà ce qu’apportent les espaces verts en ville.
Pourquoi privilégier la construction de nouveaux logements sociaux alors que 2650 logements vacants ont été recensés à Sète en 2016 par l’INSEE, dont certains participent au délabrement de plus en plus visible de certains quartiers ? La réhabilitation de cet habitat potentiel constituerait une ressource importante et contribuerait de plus à une appréciable mixité sociale.
Une association vient de se créer « Pour la sauvegarde du jardin du 2 rue Marceau à Sète » et de son environnement.

En effet, les nuisances causées par les nouveaux immeubles seraient nombreuses :

  • pour les habitant·es du quartier (dégradation de l’environnement naturel et architectural, perte de vue et de soleil, encombrement supplémentaire des rues par de nouvelles voitures, risque de mise en péril des immeubles contigus du fait du creusement des fondations et des garages dans le sous-sol rocheux …)
  • pour l’environnement du quartier (perte de puits carbone par la destruction des arbres, impact sur la biodiversité, perte d’un espace de fraîcheur à la saison chaude, perte de l’habitat des colonies de martinets, oiseaux protégés, qui viennent nicher chaque année dans les génoises du bâtiment existant et débarrassent le quartier des moustiques …)

L’association « Le jardin du 2 » souhaite que le bâtiment existant soit préservé : ni détruit ni rehaussé.

Il pourrait être aménagé en appartements, ou encore en lieu de rencontres éducatives et culturelles pour les ados, en crèche pour les tout petits, en salles de réunions pour les associations ou en maison de quartier, etc…

La préservation du jardin attenant et son ouverture au public favoriseraient la socialisation des personnes isolées, dont de nombreuses personnes âgées, la convivialité et le bien-être des habitant·es du quartier et des passant·es.

Pour soutenir cette action, vous pouvez :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.