Marche pour le climat à Sète : une réussite

marche-pour-le-climat-9-mai-sète

Merci à toutes les associations impliquées dans  la mise en place de la marche pour le climat à Sète, dimanche dernier 9 mai.

La Marche d’Après à Sète était organisée par le collectif Climat Thau composée d’Attac Sète bassin de Thau, Alternatiba Thau, la Ligue de Droits de l’Homme de Sète et le 51.

Avec une météo plutôt clémente, cette marche a rassemblé plusieurs centaines de citoyens et élus, ainsi que des collectifs, tous unis pour réclamer une prise en compte plus rapide des changements climatiques en cours.
La loi proposée par le gouvernement reste bien en deçà du nécessaire, et propose une version très édulcorée de certaines proposition de la convention citoyenne pour le climat.
Comme souvent (toujours ?), Mr Macron et son gouvernement semblent reculer sous la pression des lobbys industriels, qui voient d’un mauvais œil tout changement venant entraver leurs activités et leurs profits.

Il faut rester mobilisés et attentifs, et envoyer à chaque occasion (et à chaque élection) un signal fort à nos décideurs politiques : le changement c’est maintenant, au risque de n’être jamais.

Voici en vidéo un résumé de cette marche pour le climat à Sète, où peut-être vous vous reconnaitrez.

 

 

Rappel de l’appel lancé par les associations :

La Loi Climat, dernier texte environnemental du quinquennat d’Emmanuel Macron, est en l’état un échec climatique et social. Le gouvernement et la majorité ont affaibli le projet de loi et empêché que les mesures de la Convention citoyenne pour le Climat soient reprises par les député·es.

Le 9 mai, juste après le vote de la loi à l’Assemblée Nationale, nous marcherons à Sète comme dans de nombreuses autres villes de France pour dénoncer le manque d’ambition du gouvernement qui refuse de faire face à l’urgence écologique, et pour nous unir face aux défis qui nous attendent.

Rendez-vous le dimanche 9 mai à 11h devant l’hôtel de ville pour la Marche d’Après dans le centre-ville de Sète, suivie d’un pique-nique et de rencontres autour du climat sur le parvis du
Théâtre Molière occupé, avec notamment Muriel Raulic, membre de la Convention citoyenne pour le climat, et Geneviève Azam, économiste et auteure de « Lettre à la Terre ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.